Lettre ouverte à la communauté Horyou

Réveillez-vous!

Lettre ouverte à la communauté Horyou (de Social Business Models)Jetez un dernier regard sur cette année qui s'en va, et contemplez ensuite tout ce que vous pourrez faire en 2016.

Je me suis réveillé ce matin avec une sensation de "gueule de bois" émotionnelle. En juin 2015, après avoir pris connaissance de l'existence de Horyou, je me suis totalement investi, convaincu d'arriver à ce que notre association soit invitée au SIGEF.

Nous (SBM) y sommes arrivés et nous étions présents en octobre, dans ce tourbillon d'énergie positive, cette danse de personnes au grand cœur. J'ai même eu l'honneur d'être invité par Yonathan à vous parler en douze minutes sur le thème de l'entrepreneuriat social; je vous ai emmenés dans la galaxie entrepreneuriale et vous ai conduit ensuite en Afrique pour aider Pedro et Kim à combattre la déforestation.

Toutes celles et tous ceux qui s'y trouvaient en sont arrivés à la même conclusion: encore plus que l'entrepreneur "classique", l'entrepreneur social a l'obligation de penser plus loin que le bout de son nez; il doit observer tout le contexte de son projet, analyser non seulement un possible impact direct, mais aussi tous les effets collatéraux, positifs ou négatifs. Et pour ça, il doit prendre du recul! Il doit sortir le nez de son guidon et prêter attention à ce qui l'entoure.

Mais nous sommes vite rattrapés par nos anciens réflexes de regarder en premier notre nombril, de chercher ce qui peut nous être utile, de ce qui peut servir notre cause. Et je n'ai pas échappé à cette routine...

Réveillez-vous, sortez un peu de votre quotidien et regardez autour de vous! La famille Parienti à mis à votre disposition deux plateformes pour vous connecter: virtuelle, avec horyou.com et réelle avec des rencontres telles que le SIGEF. Et nous les avons utilisées pour soutenir nos actions, vous et notre association. Il est temps, en 2016, de nous réveiller et de regarder comment NOUS1 pouvons aider NOTRE communauté à se développer et à faire vivre intensément le "Connect for Good".

De quoi NOTRE communauté a-t-elle besoin?

  1. D'avoir accès à des informations, de savoir ce qui se passe dans le monde bienveillant;
  2. D'échanger des informations, de partager ses expériences et connaissances;
  3. D'apprendre des autres, de pouvoir se former et générer plus d'impact;
  4. D'être le laboratoire vivant de solutions émergentes;
  5. De capter des ressources financières pour expérimenter et mener à bien ses actions.

Yonathan a fait le premier pas, un pas de géant en créant ce réseau. A nous maintenant d'apprendre à marcher! Comment pouvons-nous contribuer aux cinq points de la liste ci-dessus?

1. Savoir ce qui se passe

Consacrons toutes et tous au moins 10 minutes quotidiennes pour lire et "lighter" les informations des dernières 24 heures et en écrire au moins deux par semaine, pour que les autres aient de quoi lire: VOUS êtes la communauté!

Aidons Horyou en suggérant les classifications et les accès à l'information que nous aimerions avoir à notre disposition.

2. Ne le faisons pas à la Facebook, en repassant purement et simplement la dernière vidéo drôle vue sur Youtube ou le dernier article de presse.

Si nous voulons grandir, commentons ce que nous voyons, faisons et écoutons, augmentons l'information par notre impression, notre ressenti, nos propositions. Ecrivons sur nos projets, sur nos défis, nos obstacles, appelons à l'aide, à la réflexion commune, à l'intelligence collective.

L'association Social Business Models peut mettre à votre disposition des outils et des méthodes pour structurer et documenter vos projets; construisons ensemble la meilleure manière de le faire!

3. Soyons d'éternels apprentis

Soyons aujourd'hui un peu moins instruits que demain et un peu plus intelligents de hier...

Facebook, Goggle et d'autres géants du net sont en train de concocter des dispositifs de formation en ligne, le MOOC existent déjà depuis quelques années et les cours sont vus par des milliards de personnes.

Avec Horyou, créons notre "Connect for Good Academy"! Réfléchissons ensemble à un immense dispositif de formation, où nous pouvons être en même temps élèves et professeurs. Comment pourrions-nous l'utiliser pour nous et nos pairs, pour toute la communauté de personnes intéressées à faire des choses utiles plutôt que futiles?

4. Soyons un gigantesque laboratoire d'actions positives

Si mille personnes pensent chacune dans son coin à la solution pour un problème déterminé, c'est du gâchis! Si ces même mille personnes ont l'humilité de dire "Je ne sais pas, mais j'ai peut-être une idée...", la solution sera trouvée cent fois plus rapidement.

Vous êtes le grand potentiel de ce laboratoire! La plateforme Horyou peut être LE véhicule. En 2016, réfléchissons ensemble comment l'implanter et le piloter.

5. Les finances, toujours nécessaires (hélas...?)

Tous nos projets ont besoin de ressources financières pour se développer et, croyez-moi, je suis certain que la plateforme Horyou en a autant besoin que nous! Mais alors, que faire?

Je suis aussi persuadé que si nous travaillons ensemble sur les quatre premiers points et que nous développons des solutions communes, que si nous multiplions notre communauté par mille, l'argent viendra, attiré par le fleuve de bienveillance que nous alimenterons. que ce soit sous la forme de donations, subventions, legs ou même de publicité...

Réveillez-vous!  Si vous voulez voir grandir Horyou, avoir un SIGEF 2020 (après les SIGEF 2016, 2017, 2018 et 2019), il est temps de vous bouger!

Etes-vous prêtes et prêts à vous engager? 
Oui! Alors voilà comment commencer demain:

  1. Commentez cette lettre ouverte, pas besoin de compliments... donnez vos sentiments, vos observations, vos idées, vos propositions, votre savoir, votre expérience...
  2. Manifestez votre intérêt et votre éventuelle disponibilité à faire partie d'un groupe d'échange sur ce sujet.
  3. Partagez-la sur vos autres réseaux sociaux, invitez vos amis et connaissances à faire partie de cette grande aventure.
  4. Vous pouvez aussi "lighter" cette lettre ouverte, mais surtout remercier la famille Parienti d'avoir mis cette belle plateforme à notre disposition.

En 2014 et 2015 nous étions en phase de décollage. En 2016, il est temps de sortir du nid et de prendre notre envol!

Bonne année,
Claude Michaud - Porte-parole de l'association


[1] Nous représente la communauté du réseau social Horyou dans ce contexte

Commentaires

C'est bien ce que Gandhi préconisait : Sois le changement que tu veux voir dans le monde (“Be the change that you want to see in the world.”
Horyou a le potentiel de devenir une plateforme de référence en matière d'initiatives positives et bonnes pour notre planète, à condition que cela ne devienne pas comme Claude Michaud le mentionne, un deuxième "FB" où l'on se contente de passer/transférer des vidéos sympas. La presse devrait y trouver une base de documentation d'informations positives, pourquoi pas liées à l'actualité.
La veille et l'intelligence basée sur des outils interactifs permettent aussi d'aller plus loin en terme de diffusion.
Merci pour tous les efforts consacrés au développement de cet outil qui met en avant les initiatives bonnes pour le monde.

Ajouter un commentaire