Travail et plaisir, incompatibilité totale?

Travail et plaisir, incompatibilité totale?Lorsque vous dites à une de vos connaissances "Je me lève de bonne humeur le matin pour aller travailler, parce que j'y trouve vraiment du plaisir", il est fort probable que l'on vous regarde comme un extraterrestre, un phénomène rare, le spécimen d'une espèce en voie de disparition.

Et vous vous posez la question suivante: le fait de travailler est-il réellement opposé au fait d'avoir du plaisir?

Sur une de nos plateformes d'annonces d'emploi, j'ai eu la curiosité de faire quelques recherches et constaté les faits suivants:

  • 3'581 annonces de poste à pourvoir
  •    138 annonces contenant le mot "plaisir"
  •      56 annonces mentionnant le mot "plaisir" dans le profil recherché

Soit 1,5% des annonces stipulent un job où le candidat devrait avoir du plaisir à venir travailler... Et de ce fabuleux pourcentage, une bonne moitié se destine aux futurs apprentis, car on ne peut évidement pas parler de leur profil de capacités, étant donné qu'il viendront le développer! On trouvera aussi des mots comme "passion/né", aimer" et quelquesuns de leurs dérivés.

Bref, en étant généreux, nous pouvons estimer qu'au maxium 5% des entreprises mentionnent le fait qu'elles cherchent à recruter quelqu'un qui aura du plaisir à travailler. Soit 95% sont surtout intéessées par vos compétences! Le plaisir? Eh bien, vous en aurez pendant vos vacances!

Ajouter un commentaire